Métriques de course à pied

FC, pulses, cadence, foulée, distance, vitesse, VO2Max, HR, FCMax, FCMoy… tout ça c’est bien beau, mais comment mesurer simplement si ma course est MEILLEURE que la précédente ?

Evidemment, tout dépend ce que l’on veut dire par meilleure. Pour moi, je laisse de côté le côté technique. La course est un moyen pour courir loin, et à moindre frais. Dès lors, je m’améliore si je vais plus loin avec moins d’énergie.

L’élasticité, par exemple, est un des paramètres permettant de courir plus vite: l’élasticité de la cheville, de la jambe, de la colonne vertébrale permet un mécanisme de réaction augmentant la propulsion du coureur, donc diminuant l’effort requis pour avancer. Mais au final, peu importe la méthode, pourvu qu’on avance vite à moindre coût, ou plutôt plus loin.

Au final, l’élément limitant est le moteur, le cœur. Le nombre de pulsations requises pour un effort semble être linéaire à l’effort fourni. Dès lors, le cœur est un facteur de l’équation.

Le but d’une course à pied touristique, c’est (pour moi) d’aller loin. Aller vite est plaisant, mais ce n’est pas le but premier. Donc la distance est le second facteur de l’équation.

Pragmatiquement, j’ai constaté que la formule suivante fonctionne assez bien: 1/ (sqrt(cadence) * FC)
Soit 1 divisé par (la racine de la cadence en minutes par kilomètres, multiplié par la fréquence cardiaque en pulsations par minutes).
Exemple: 6’/km à 155 donne (1/(sqrt(6)*155)

En unité, ça donne: 1/(sqrt(‘/km)*pulses/min)., ou simplifié, sans la racine qui n’est que de la cosmétique, km*min/min*pulses, qui correspond à des km/pulses.

Ma formule pragmatique devient: EFFORT = DISTANCE / PULSES  (pulses = nombre de battement cardiaque total).

Surprise, le facteur temps a disparu. Donc peu importe de prendre 2h ou 3h pour une sortie, de courir vite ou lentement, l’essentiel est d’économiser son coeur. (par contre le coeur bat pour vivre, donc rien ne sert de traîner)

au final, les anciens avaient tout compris avec leur formule: “Qui veut aller loin, ménage sa monture” !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *