20km de Lausanne – la course !

Après 2 entrées de blog sur les 20km (Bientôt les 20km !) et (20 km de Lausanne), voici le compte-rendu de course et quelques infos sur comment j’ai vécu cette course…

Tout d’abord, train pour Renens. Une bonne trentaine de coureurs vont au même endroit. Dans le compartiment d’à-côté, on parle des 200km de la vallée de joux, un entraînement pour les 500km Paris-Alsace… C’est un autre domaine.
A Renens je rejoint deux collègues, on poursuit sur Prilly-Malley puis 20′ à pied pour rejoindre le site. Dépôt des valeurs et des sacs dans un stade non surveillé…

Puis, pause technique, échauffement… on cherche de l’eau, on trouve une petite fontaine, rien n’est prévu. On cherche notre bloc de départ, on trouve le 7, le 9, mais pas le 8… en fait le panneau était tenu à l’envers et on était plusieurs à le chercher.

S’ensuivent 15′ à attendre dans notre bloc, serré comme des sardines…

Sur ma gauche, deux statues semble déjà faire la course !

Et c’est parti ! Enfin, d’abord on marche, puis on court. Vite… on débute à 6’10”/km, un peu moins de 10km/h, puis on accélère à 5’54, 5’50 (10.3km/h). Une boucle à Pully, on croise nos suivants et on se dirige vers la première montée.

Pour passer le temps, on discute. Un voisin indique qu’il habite à 200m. On s’arrête pour boire l’apéro ? Eh non, on continue. La montée est rude, mais avec un rythme soutenu, on en vient à bout.
Au niveau douleurs, cette première partie a réveillé les muscles: jambes, pied, plante du pied, genou… les douleurs viennent, restent quelques secondes et puis s’en vont. J’avais compté 3km d’échauffement (en plus de l’échauffement statique avant-course), et ça l’a fait. On continue…

Premier ravitaillement près du parc de Milan. Un verre d’eau, à moitié bu, à moitié sur la tête, pour rafraîchir. Oups… et le smartphone dans le dos ?
On poursuit sur l’avenue de Cour, descente vers la maladière, puis montée par l’avenue de Montoie, seconde montée. Une légère descente et on prend l’avenue du Mont-d’Or. Une descente et une montée au parc de Milan, et une troisième montée rude par le chemin du Mont-Tendre (qui n’est pas si tendre selon mon co-coureur), et avenue du Belvédère.

Second ravitaillement, on évite les gobelets par terre, les coureurs au milieu de la route, et c’est parti pour Tivoli, une longue montée…

On croise ceux qui descendent déjà, mais on a encore un bout de chemin pour les rattraper. Tivoli, le Flon, rue de Bourg, Pont Bessiaire, avec sa vue sur la cathédrale

Puis, c’est un jeu de descente-montée autour de la cathédrale et du château, avant une grande descente par la ville, le Flon, Tivoli et la vallée de la jeunesse. Je me laisse aller, mais il y a trop de monde, je dois freiner ! Je monte à 4’32” soit environ 13.2km/h. J’espérais monter à 4′ (15km/h), mais… trop de monde.
Au bas de la vallée de la jeunesse, le réveil est rude, une petite montée et 3km à plat qui n’en finissent pas. Le mental doit contribuer à avancer plus vite. J’ai deux points de côté qui m’empêchent de respirer, je me concentre et j’arrive à les faire passer en 10’… puis arrivée dans le stade. Bonne piste, bientôt la fin, je me lâche et double tout le monde à 4’12”/km (14.3km/h). Oh. déjà fini ?

Le résultat ? J’était inscrit pour 2h07, j’estimais 2h04, j’espèrais 2h, et j’ai fait… 1.57:08.4
Objectif atteint !

Il y a du monde !

2-3 eaux, une pomme et… déjà fini ? pas de banane, pas de bouillon ? bon…
Au niveau des douleurs, je sens principalement mon adducteur gauche. Après coup, un peu ma cheville droite. Pas d’essuie-glace, pas de grosse douleur, l’entraînement à payé ! Juste quelques irritations en haut des jambes.

En résumé, une bonne préparation, une belle course avec trop de monde, et pas de grosses douleurs.
Par contre, trop de monde… je ne pense pas refaire la course les prochaines années.

Prochains objectifs ? continue les courses-balades, puis peut-être le tour du lac de joux et le semi des côtes de l’Orbe. On verra.

 

 

One thought on “20km de Lausanne – la course !

  1. Pingback: 20 km de Lausanne | Shimbawa's Blog

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *